Rose, venue très tard, que les nuits amères arrêtent
par leur trop sidérale clarté,
rose, devines-tu les faciles délices compètes
de tes soeurs d'été?
Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
  • Pays : République Tchèque
  • Thème : Haikus divers
  • Cet haiku a été enregistré le vendredi 19 décembre 2014

Autres haikus de cet auteur
  • Mais de qui vous protège
    cette arme exagérée?
    Combien d'ennemis vous ai-je
    enlevés
    qui ne la craignaient point.
    Au contraire, d'été en automne,
    vous blessez les soins
    qu'on vous donne.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers mardi 24 mai 2016 Plus d'infos

  • J'ai une telle conscience de ton
    être, rose complète,
    que mon consentement te confond
    avec mon coeur en fête.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers mardi 26 février 2019 Plus d'infos

  • qui s'ouvre au vent et qui peut être lu
    les yeux fermés...,
    dont les papillons sortent confus
    d'avoir eu les mêmes idées.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers dimanche 25 septembre 2016 Plus d'infos

  • Si ta fraîcheur parfois nous étonne tant,
    heureuse rose,
    c'est qu'en toi-même, en dedans,
    pétale contre pétale, tu te reposes.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers mardi 22 août 2017 Plus d'infos