Rose, venue très tard, que les nuits amères arrêtent
par leur trop sidérale clarté,
rose, devines-tu les faciles délices compètes
de tes soeurs d'été?
Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
  • Pays : République Tchèque
  • Thème : Haikus divers
  • Cet haiku a été enregistré le vendredi 19 décembre 2014

Autres haikus de cet auteur
  • Tes douces dorces qui dorment,
    dans un désir incertain,
    dévelloppent ces tendres formes
    dentres joues et seins.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers mardi 15 mars 2016 Plus d'infos

  • Seule, ô abondante fleur,
    tu crées ton propre espace;
    tu te mires dans und glace
    d'odeur.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers mardi 31 juillet 2018 Plus d'infos

  • Comment jamais dire sans elle
    ce que furent nos espérances,
    et les tendres intermittences,
    dans la partance continuelle.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers vendredi 08 avril 2016 Plus d'infos

  • Rose, venue très tard, que les nuits amères arrêtent
    par leur trop sidérale clarté,
    rose, devines-tu les faciles délices compètes
    de tes soeurs d'été?
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers vendredi 17 février 2017 Plus d'infos