rien ne te vaut, ô toi, suprêment essence
de ce flottant séjour;
de cet espace d'amour où à peine l'on avance
ton parfum fait le tour.
Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
  • Pays : République Tchèque
  • Thème : Haikus divers
  • Cet haiku a été enregistré le jeudi 16 octobre 2014

Autres haikus de cet auteur
  • Rose, venue très tard, que les nuits amères arrêtent
    par leur trop sidérale clarté,
    rose, devines-tu les faciles délices compètes
    de tes soeurs d'été?
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers vendredi 17 février 2017 Plus d'infos

  • Rose plus jamais tentée, déconcertante
    de son interne paix; ultime amante,
    si loin d'Ève, de sa première alerte -,
    rose qui infiniment possède la perte.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers lundi 14 décembre 2015 Plus d'infos

  • Été: être pour quelques jours
    le contemporain des roses;
    respirer ce qui flotte autour
    de leurs âmes écloses.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers mardi 03 juillet 2018 Plus d'infos

  • On te met dans un simple vase -,
    voici que tout change:
    c'est peut-être la même phrase,
    mais chantée par un ange.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers mercredi 23 mai 2018 Plus d'infos