qui s'ouvre au vent et qui peut être lu
les yeux fermés...,
dont les papillons sortent confus
d'avoir eu les mêmes idées.
Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
  • Pays : République Tchèque
  • Thème : Haikus divers
  • Cet haiku a été enregistré le dimanche 23 novembre 2014

Autres haikus de cet auteur
  • Tu étais assez riche, pour devenir cent fois toi-même
    en une seule fleur;
    c'est l'état de celui qui aime...
    Mais tu n'as pas pensé ailleurs.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers vendredi 02 juin 2017 Plus d'infos

  • Pendant des jours et des jours je te vois qui hésites
    dans ta gaine serrée trop fort.
    Rose qui, en naissant à rebours imites
    les lenteurs de la mort.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers lundi 31 août 2015 Plus d'infos

  • Ne parlons pas de toi. Tu es ineffable
    selon ta nature.
    D'autres fleurs ornent la table
    que tu transfigures.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers samedi 03 novembre 2018 Plus d'infos

  • Si ta fraîcheur parfois nous étonne tant,
    heureuse rose,
    c'est qu'en toi-même, en dedans,
    pétale contre pétale, tu te reposes.
    Rainer-Maria Rilke ( 1875-1926 )
    • Partager sur Facebook

    haiku divers mardi 22 août 2017 Plus d'infos