Comment écrire un haiku ?

Quelques conseils pour écrire des haïkus en français.

Vous trouverez ici quelques pistes pour écrire des haïkus en français.

Ce n'est pas un manuel précis qu'il faut suivre à la lettre. La démarche est très personnelle, alors si quelque chose vous dérange, n'hésitez pas à le laisser de côté où à l'adapter.

La structure

Un haïku japonais traditionnel comporte 17 sons ( qu'on appelle mores ). Ces sons sont divisés en trois phrases : 5 sons, 7 sons, 5 sons. Dans un haïku français, on remplace les mores par l'équivalent d'une syllabes. Cela donne trois phrases :

  • la première avec 5 syllabes,
  • la dexièume avec 7 syllabes,
  • la troisième avec 5 syllabes.

Un haïku ne comporte pas forcément de rime.

Il peut aussi comporter une césure, qui servira à juxtaposer deux idées.

Exemple de poème de Bashō avec une césure :
  • azalées de roche
  • colorées par les larmes –
  • coucou rouge

Le sujet

Voici quelques pistes pour trouver le sujet pour écrire votre haïku.

  • La haïku est une image instanée, un court instant, mais qui doit être fort en émotion. En trois phrases, pas la place de faire un roman ! Retranscrivez ainsi une image fugace.
  • Si on trouve beaucoup d'haïkus qui ont la nature comme sujet, ce n'est pas une règle : votre haïku peut être centré sur les émotions, une situation humoristique...
  • Ajoutez un kigo dans votre haïku, c'est-à-dire une référence à une saison. Le kigo peut être évident ( "hivers", "été" ) ou suggéré ( en parlant de neige ou d'un certain type de fleur, vous donnez un indice de la saison ).
  • Inspirez-vous des exemples des grands maîtres : vous en trouverez beaucoup sur ce site, alors n'hésitez pas.